Dans mes tableaux, la partie en noir et blanc représente l’avenir, une société qui reste à colorier, à réenchanter par les hommes.

La peinture à l’oeuvre

JPEG - 16 ko

Consultant, argenteuillais depuis bientôt dix ans, Gil Adamy multiplie les projets artistiques où il propose au public de reconstruire et colorier la société.

D’un concept faire une oeuvre. Tel est le défi intellectuel de Gil. Ancien de la pub, il mène – prudent – en parallèle, et ce depuis quinze ans, une deuxième vie d’artiste. Au milieu de ses toiles, l’artiste décrit son travail minutieusement, choisissant calmement ses mots, aux antipodes du cliché du peintre tourmenté jetant ses tripes sur la toile et la table basse de son mécène. Y aller donc tranquillement, afin d’entrouvrir le voile de protection, sans le déchirer.

À 60 ans, ses tableaux et sculptures témoignent de ce qui « déconne dans la société ». S’il vit de son activité professionnelle, il rêverait de le faire de son art. Mais le marché, un rien frileux, se réfugie derrière les valeurs sûres au contenu plus que ténu. Son opposé. « Je pointe un disfonctionnement, comme la pollution, et lance la question sans émettre de jugement », explique-t-il assis au pied de sa représentation de la Cène. Exemple parfait. Les apôtres présentent tous un masque noir et blanc.

Autre peinture : des joueurs de polo à longues barbes s’apprêtent à frapper de leur maillet le visage d’une femme voilée. Balle humaine là aussi représentée en noir et blanc. « L’oeuvre doit faire sens, être urticante, sinon c’est de la décoration », lance-til, déjà moins policé. Défi : allier profondeur et légèreté. En jouant aussi de la matière, peignant dans son salon, la toile posée à même le sol et systématiquement froissée. « Il faut désacraliser l’art, le rendre plus humain et malléable », insiste Gil Adamy.

Deuxième étape, deuxième petit pas dans le dévoilement. Ces ouvertures noir et blanc sont peintes à dessein. « Elles engagent à colorier l’avenir », propose-t-il. Et évoque un art conversationnel où le spectateur serait également acteur, les tableaux terreau. On imagine alors Gil disposer quelques chaises au pied de ses toiles et inviter les curieux à s’installer ou palabrer. Ne conçoit-il d’ailleurs pas des événements artistiques où les participants doivent colorier eux-mêmes ses oeuvres ? Pour réagir et construire un monde nouveau. Il a par ailleurs lancé le groupe d’artistes THEartMove qui partagent sa vision fondatrice de l’art.

De sa carrière dans la publicité, Gil retient la créativité. « Mais pas les paillettes. Il était stimulant d’inventer des slogans, des images, résumant tout et compréhensibles par tout le monde », se souvient-il. Et semble serein, proche d’une forme d’accomplissement. Sa voix douce évoque pourtant l’énergie artistique, « l’oeuvre coup de poing qui tord le ventre ». On progresse. Les tripes enfin. « Une toile, c’est de l’émotion » poursuit Gil. Les siennes n’ont pas peur d’être crues, de représenter la guerre où les canons des chars pourraient être des sexes masturbés. « Encore une fois, il n’y a pas de jugement de valeur de ma part, mais je suis un peu comme un photographe de guerre qui consigne ce qui heurte sa conscience », reprend-il. Et se considère comme une éponge, se nourrissant de ses lectures compulsives, de la presse comme de littérature. Passionné par les mutations induites par les nouvelles technologies sur la société, il vient même de publier le livre « Le Web social et la e-réputation » (éditions Gualino).

La protection nourrie à la pudeur s’estompe très légèrement. La chair de l’univers de Gil Adamy est là, face à nous, il fallait y aller mollo. S’il ne dira jamais tout, l’on aura compris que ce cérébral sait de ses émotions faire pâture.

1er mars 2013 www.argenteuil.fr/1252-gil-a...

JPEG - 16 ko

Article dans Presidency Key Brief

Vient de paraître :
Un article dans PRESIDENCY KEY BRIEF, destinée à promouvoir les organisations, - les acteurs et les initiatives en matière de Prospective, de Gouvernance et de Développement Durable- qui est diffusée auprès des Chefs d’État et de Gouvernement, des Dirigeants des plus grandes- entreprises françaises et internationales, des leaders d’opinion et des responsables des plus grandes- institutions internationales.

Sujet : Publication du manifeste de THEartMOVE et article sur Gil Adamy "l’éveilleur et le réveilleur de conscience"

JPEG - 325.8 ko
JPEG - 263 ko
JPEG - 486.3 ko

THEartMOVE EN QUELQUES MOTS 

THEartMOVE constitue un groupe d’artistes et de créateurs ainsi qu’une plateforme d’échange dans laquelle la société peut trouver une source d’inspiration pour réinventer le monde.

THEartMOVE vers un élargissement des consciences au niveau planétaire.—

THEartMOVE vers le monde de demain, heureux et viable pour tous. —

THEartMOVE vers un réveil ou un éveil de l’imaginaire de celui qui regarde l’œuvre pour favoriser -la construction du monde de demain.

THEartMOVE qui aujourd’hui nous relie, nous unit, face aux enjeux du XXIème siècle dans un destin collectif, celui de l’Humanité.-

Nous souhaitons célébrer THEartMOVEde chaque individu vers son développement personnel, comme prise de conscience de son propre potentiel, comme le mouvement de nos sociétés, de nos économies et de nos politiques - vers une conscience planétaire.—Nous souhaitons que THEartMOVE relie l’Art, la Science, la Spiritualité ainsi que la Philosophie et s’ouvre aux visages multiples du monde dans toutes ses dimensions.

Nous souhaitons que THEartMOVE aille vers l’ouverture, la curiosité, vers les multi facettes de vision du monde.

Nous souhaitons que THEartMOVE illustre la pensée pour la rendre plus accessible.

Nous voulons THEartMOVE systémique qui donne de l’ampleur à nos rêves comme à la réalité, qui décloisonne, qui rayonne, qui invente.

Nous souhaitons célébrer THEartMOVE de l’Art qui transforme le monde.

Tout artiste, de quelque endroit de la planète se reconnaissant dans ce manifeste, c’est à dire ayant conscience de son rôle dans la transformation du monde et en étant un des acteurs, a sa place dans THEartMOVE.

Gil ADAMY, artiste
Maud LOUVRIER-CLERC, artiste
Michel SALOFF-COSTE, artiste
Elisabeth STUMPFOLL, marchand d’art international

JPEG - 94.9 ko

Membre fondateur de THEartMOVE

Nous, artistes et créateurs proposons notre vision du monde dans laquelle la société peut trouver une source d’inspiration pour le réinventer, le réenchanter. Nous posons la première pierre d’un nouveau mouvement artistique : THEartMOVE.


MANIFESTE THEartMOVE

A l’aube du troisième millénaire, chacun de nous peut percevoir à des degrés divers l’ère de bouleversements dans laquelle la planète tout entière est plongée. C’est une période charnière où tout est possible pour l’émergence de sociétés humaines plus responsables et conscientes.-La lame de fond engagée par le développement durable doit être prolongée, accompagnée par une réflexion globale, individuelle et collective, pour parvenir à une véritable transformation. -Le virage qui s’impose nécessite non seulement des innovations incrémentales mais aussi des innovations de rupture à l’échelle de la planète mais surtout la créativité de tous. L’appréhension des enjeux du futur impose une grande ouverture d’esprit, impliquant un dépassement des spécialités et des partis-pris, une pensée transversale, systémique, globale faisant appel à tous les champs de la connaissance et de l’expérience humaine, pour les mettre en situation de se confronter, d’échanger, de se féconder réciproquement. Ces défis nous imposent d’innover et constituent une opportunité sans précédent pour conjuguer nos forces, co-élaborer, et initier ensemble les mutations intelligentes.

Dans ce contexte, les artistes ont plus que jamais un rôle majeur à jouer, celui d’imaginer la société -à venir.   Parce que l’artiste relie l’imaginaire et la réalité, il est en effet une courroie de transmission privilégiée. Il est tour à tour un passeur, un messager et un créateur de culture. En pensant et en créant le nouveau monde, en le dessinant, en le peignant, en l’écrivant et en le faisant partager, les artistes peuvent faire émerger des transformations individuelles et collectives profondes. Certains s’y sont attelés hier, à l’instar de Léonard de Vinci lors de la Renaissance, ou de Friedernsreich Hundertwasser, d’autres le font aujourd’hui mais restent souvent isolés. Ils trouvent aujourd’hui dans THEartMOVE une plateforme d’échange, de dialogue et de diffusion. - Aujourd’hui nous donnons vie à ce courant artistique d’avant-garde du XXI siècle, THEartMOVE pour unir ces artistes et créateurs de tous pays, porteurs de message d’avenir. Les artistes de THEartMOVE sont alignés aux valeurs du développement soutenable, à la pensée intégrale, pour la rendre plus accessible à un public plus large et par d’autres canaux que la parole, le discours et la rationalité. Il sert à fédérer des artistes qui ont conscientisé d’élargir la conscience planétaire à travers leurs créations -par les messages qu’ils portent. Ils répondent à l’appel de Gandhi « Vous devez être le changement que vous voulez voir dans ce monde ». THEartMOVE est également ouvert aux scientifiques, écrivains ou acteurs engagés dans la construction d’un monde plus respectueux de l’environnement et de la dignité humaine. THEartMOVE a pour vocation de s’intéresser au tout, il est relié, connecté, intégral et systémique. L’expression artistique est intimement liée à la philosophie et au spirituel de l’artiste. -Il intègre les nouveaux paradigmes en bousculant ce qui n’est pas traditionnellement de son domaine de compétence, devenant ainsi un véritable outil de diffusion et de transformation des mentalités, des codes -et des comportements.   Dans ce contexte THEartMOVE peut être considéré comme un laboratoire du futur qui propose la vision du nouveau monde sous toutes ses formes artistiques : peinture, sculpture, dessin, photo, vidéo, art digital, dans toutes sortes d’expressions spécialisées tel l’art urbain ou le land art. -

Il s’ouvre également à la musique contemporaine, la danse, la poésie, le cinéma, l’architecture… -L’artiste s’offre à tous les domaines d’expression et est libre de s’exprimer avec tous les moyens possible. -Sa mission première est de réveiller l’imaginaire et la réflexion de celui qui regarde l’œuvre. -THEartMOVE veut dépasser « l’art pour l’art » et mettre « l’art au service du sens ». -Il a pour raison d’être d’augmenter et de suivre une évolution consciente à travers la création, -la transformation personnelle et collective, l’articulation des cultures et des temporalités.   Pour ce faire, THEartMOVE s’appuie sur trois piliers qui l’animent : l’ART, la SCIENCE et la SPIRITUALITE, qui viennent s’intégrer à un esprit d’ouverture, d’accueil et de pédagogie reliant joie du vivant, co-création, participation et inspiration.-Il s’inspire notamment des travaux de recherche et des scénarios du futur que proposent les think tank tel que le Club de Budapest, la Nouvelle Ecole d’Athènes, Idées, Millenium Reciprocity ou Colibris.   Il constitue ainsi une plateforme dans laquelle la société peut trouver une source d’inspiration pour réinventer et ré-enchanter le monde. Par la puissance de son universalité il cherche à entrainer l’adhésion du plus grand nombre, de manière à ce que chacun puisse participer à la co-création d’un nouveau monde.- Comme plateforme d’échange, THEartMOVE met en œuvre des moyens de diffusion planétaire qui l’incarnent :- Une plateforme internet collaborative et co-créative.— Une collection d’œuvres circulante, nomade incarnant THEartMOVE.— Des galeries référents au niveau planétaire portant l’idée sur le globe.— Des collectifs citoyens du monde.— Des évènements culturels qui rassemblent, font partager, initient des dialogues.— Des lieux inhabituels, alternatifs, créatifs.

THEartMOVE a été fondé, le mardi 24 avril 2012

- Web : www.theartmove.com
- Contact : theartmove@gmail.com

JPEG - 50.1 ko

Vu sur le blog de Didier Chambaretaud à propos de TEDx La Défense

Mardi 26 juin 2012
TEDxLaDéfense : colorier le futur

Pour ouvrir la série d’articles que ce blog va dédier à TEDxLaDéfense, voici une première vidéo consacrée au peintre Gil Adamy http://cdn.hubic.me/XqSFUaGVoPgN/BA... http://didierchambaretaud.blogspot.fr/

Exposant quelques unes de ses œuvres, Gil Adamy a participé à l’animation de la pause y rencontrant un vif succès en invitant le public à compléter ses toiles en coloriant les parties laissées en noir et blanc, ce qui est peu courant !

Je reprends ci-dessous le texte du Blog de TEDxLaDéfense :

Dans son travail sur les dérives humaines, Gil Adamy introduit comme des post’it des objets ou des situations en noir et blanc qui sont la base d’une nouvelle « société à colorier® », un espace non fini représentant l’avenir, une société qui reste à réenchanter par les hommes. Par le biais du tableau, il demande aux spectateurs d’entrer en conversation avec leur présent et leur avenir collectif pour répondre à cette question : Quelle société voulons-nous pour demain ?

C’est son concept de la « Société à colorier® » qu’il nous propose et qui participe du mouvement artistique THEartMOVE, regroupant des artistes inspirateurs et créateurs de la transformation du monde. En laissant au spectateur la responsabilité de colorier l’avenir, il souhaite susciter des dialogues, des débats, des conversations. Il nous propose une nouvelle conceptualisation de l’art : « l’Art conversationnel® » pour que chacun puisse co rêver, co dessiner, co inventer le Nouveau monde. Avec l’Art conversationnel, l’Art devient collaboratif, intègre l’autre. La parole circule, l’œuvre devient évolutive.

Pour en savoir plus :

Lors de la préparation de TEdxLaDéfense, Gil Adamy nous (Christine Neveu, Jean David Haddad et moi) a présenté son atelier et ses oeuvres. Impression paradoxale de sérénité de l’atelier de l’artiste face à la puissance et à la violence de certaines toiles. Et toutes sortes d’objets (scrulptures) insolites ... Voici une vidéo qui présente l’homme, son parcours, ses thèmes et son travail :

Gil Adamy - Portrait - Atmosphère - Fréjus long par VideoScopie

En quoi cela nous concerne-t-il ?

N’entrons pas dans un débat sur l’Art et sur son "utilité". J’ai découvert à l’occasion d’une traduction TED une scientifique-artiste Kate Hartman parfois qualifiée de "fumiste" sur le blog de TED. J’avoue qu’il m’a fallu l’effort et le temps de la traduction pour me rendre compte au contraire de l’importance et de l’actualité de son Art. Il faut juste accepter de regarder les choses ... autrement. C’est ce que permet l’Art et TED aussi d’ailleurs. Et avec Gil Adamy, pas besoin de temps de réflexion, la compréhension est directe !

Gil Adamy est un peintre et aussi un ex-publicitaire, également conseil en management. Il a un regard hybride lui aussi qui convenait bien à notre événement. Il a su intéresser nos visiteurs. A l’opposé de ce que prétendent les aigris qui se marginalisent dans les discours catastrophistes et nihilistes de certains blogs que j’ai déjà mentionnés, nous avons ici l’expression d’une volonté de changement au coeur même de "l’Empire du Mal" comme d’aucuns auraient envie de stigmatiser le quartier de La Défense qui nous a accueilli. La symbolique du "Just Do It" ou encore du "Yes We Can" semblent ici bien illustrée.

Observez au passage comment un ancien publicitaire suivant d’ailleurs l’exemple du Pop Art, d’Andy Warhol et d’autres utilise les codes de la société de consommation pour nous alerter sur ce qui inquiète et nous donner le crayon pour redessiner ... une planète !

Je ne sais pas vous mais je trouve que Gil a un petit côté Saint-Ex !

Didier Chambaretaud

PNG - 19.1 ko
JPEG - 40.6 ko
JPEG - 523.2 ko
JPEG - 1 Mo
JPEG - 536.5 ko
JPEG - 634.3 ko
JPEG - 683.1 ko
JPEG - 706.1 ko
JPEG - 117.7 ko

UNIVERSITE INTÉGRALE « L’approche intégrale dans l’Art et la création contemporaine »

Vendredi 17 février 2012 de 8h30 à 17h30
Forum, 104 rue de Vaugirard, 75006 Paris

Métro Montparnasse, Duroc ou St Placide

L’art entre science et spiritualité est au cœur de notre vie. C’est un espace de poésie qui donne sens a la vie ! L’art a évolué au cours de l’histoire. Chaque civilisation a sa manière d’envisager l’art et la création. L’art est souvent visionnaire et annonce le futur. De plus en plus intégrale, la création invite à l’épanouissement et la révélation de la totalité de l’être. Cette journée sera l’occasion d’un voyage dans le temps et l’espace a la découverte du mystère de l’art et du processus créatif. Comment la philosophie intégrale peut-elle nous éclairer dans la compréhension des multiples courants de l’art contemporain ? Nous découvrirons comment l’art a évolué et comment décoder ses métamorphoses et multiples visages.

- Cette journée sous la direction de Michel Saloff-Coste a été élaborée et réalisée en collaboration avec Bénédicte Fumey, Patrick Marant, Dominique Marty, Michel Nguyen The et les membres du comité exécutif du Club de Budapest.

Gil Adamy participera avec les autres artistes de la Visionairs Gallery à la table ronde "Panorama sur la création contemporaine" (15h30)

Tarifs : Modalités d’inscription Entreprises : 200 € Particuliers : 100 € Etudiants & chomeurs : 50 € Un prix préférentiel de 50€ est envisageable (étudiants, personnes en réelles difficultés financières). Nous vous invitons à nous écrire pour que nous étudions cela ensemble. Les recettes des journées servent à couvrir les frais (réservation de salle et frais d’organisation). Un repas bio végétarien sera servi lors de cette journée.

Pour vous inscrire : 2 possiiblités

1. Paiement en ligne (règlementsécurisé,recommandé) : http://www.weezevent.com/universite...

2. Envoi de votre règlement par chèque à l’ordre du"Club de Budapest", accompagné de vos noms, adresse mail et coordonnées postales, à l’adresse suivante : André Copin, 51 bis Avenue des Boulards 45500 GIEN En parallèle, il est nécessaire d’envoyer un mail de confirmation d’inscription à : universite.integrale@gmail.com Si vous souhaitez être référencé(e) sur le blog de l’Université Intégrale : www.universite- integrale.org, nous vous invitons à joindre à votre mail de confirmation votre courte biographie (15 lignes max) qui pourra apparaitre sur le blog, avec une photo.

GIF - 25.5 ko
Accueil | Plan du site | Mentions légales